Superficie du lieu-dit : 7 ha 17 a 39 ca

Au sud du coteau des Maranges premier cru, le lieu-dit Le Clos des Rois s’étend de 258 à 288 mètres en altitude (moyenne 274 m). Les pentes sont faibles (3%) à très fortes ( 17%) (moyenne 8%). Le climat est exposé au Sud Sud-Ouest.

Le sol et le sous-sol

Le sous-sol du Clos des Rois est consitué de trois substrats différents.
Le calcaire à gryphées est régulièrement visible à l’affleurement à la faveur d’anciennes petites carrières, dans la partie supérieure du lieu-dit. Des variations importantes du pendage de cette formation sont à corréler avec la présence de failles.
Les faciès transgressifs (argiles et calcaires) sont peu visibles dans la moitié la plus basse.
L’extrémité méridionale du Clos des Rois repose sur les argiles dolomitiques lie-de-vin et vertes du trias.
Le sol du Clos des Rois est limono-argileux, jaune-brun, avec des pierres et de fréquentes chailles.

L’origine du nom

Le terme «clos», issu du latin «clausus» (fermé) est fréquemment rencontré dans les toponymes viticoles. Il fait référence aux limites de la parcelle, ceinte d’un mur.
Rois ne fait pas référence à des possesseurs royaux, mais il s’agit d’une confusion avec roie, ancienne forme de raie, du gaulois rica « sillon » (cf. Les Jeunes Rois à Brochon, Les Longeroies à Marsannay).
Dans l’ancienne langue enroier « enrayer » signifiait « commencer à labourer, tracer le premier sillon ».

Les vins

Caché derrière une robe cardinale il joue le registre du charmeur par ses aromes de cerise fraiche. Tendre et gras il est souvent à son apogée entre trois et cinq ans de bouteille mais ne demande qu’à faire mentir la règle…